Comment détecter une fuite d'eau chez soi ?

Votre robinet goutte t'il ? Saviez-vous que cela pourrait vous coûter 20 à 115 € par an ? Parfois, une chasse d’eau endommagée peut laisser couler jusqu’à 750 € d’eau sans compter les fuites cachées dans les installations. Arrivez à dénicher ces petites fuites vous fera donc économiser quelques euros. Mais comment s’y prendre ?

Surveillez votre compteur

Il existe plusieurs méthode à voir ici. Déjà, vous pouvez commencer par surveiller votre compteur. Le soir, avant d’aller au lit, relevez le niveau du compteur et assurer-vous que tous les robinets soient fermés jusqu’au petit matin. Si le lendemain, le niveau a augmenté, alors il y a effectivement une fuite d’eau.

Vérifiez alors les embouts et les jonctions de vos robinets. Vérifiez aussi si le réservoir de vos toilettes siffle. Ensuite, assurez-vous que la vanne de la soupape de votre chaudière est bien fermée. Terminez votre inspection en vérifiant si de la peinture s’effrite d’un de vos murs. Ou si une plaque de plâtre laisse voir des traces d’eau stagnée.

En cas de difficulté à réparer ces fuites, il est conseillé de faire appel à un spécialiste pour minimiser les dégâts.

Des solutions plus sûres

Vous pouvez recourir à la technologie pour avoir une réponse précise à la question.

Le micro

Un micro dédié peut-être installé pour enregistrer le bruit de la canalisation et détecter une dissonance en cas de fuite.

La caméra thermique

La caméra thermique est utilisée pour évaluer la variation de température dans les canalisations et ainsi détecter la fuite d’eau. C’est un appareil d’imagerie thermique dotée d’une précision surprenante. Très pratique pour repérer les fuites d’eau cachées.

Le gaz traceur

Le principe est de diffuser le gaz traceur dans les conduits d’eau. L’endroit où le gaz s’échappe permet d’identifier la fuite.